Plus tôt cette année, le Premier ministre chinois Li Keqiang a annoncé que son pays comptait sur un allié supplémentaire pour «mener la guerre» à la pollution qui est sans cesse présente sur son territoire: les drones.

Les appareils sont en effet équipés de caméras infrarouges, permettant aux drones de survoler les usines du pays et identifier celles dont les émissions de gaz à effet de serre contreviennent aux lois en place. Cette opération en amont du travail des inspecteurs environnementaux permet de cibler les cas problèmes plus rapidement et optimise ainsi leurs déplacements. Le Ministère de la Protection environnementale chinois affirme d’ailleurs que sur le 254 usines et entreprises survolées au mois de juillet dernier, 64 ont justifié l’intervention des inspecteurs a posteriori.

La Chine s’inquiète du niveau de pollution qu’atteint certaines de ses régions et a même récemment publié un «Guide des standards environnementaux» à l’intention de sa population, l’invitant notamment à privilégier la marche ou le vélo pour ses déplacements, acheter des produits avec moins d’emballage, éviter de faire brûler des déchets et limiter l’utilisation de feux d’artifices et de barbecues.

 

Chine - Des drones pour lutter contre la pollutionSource de l’image:
Imaginechina via Bloomberg Businessweek