L’organisme européen Migreurop a mis en ligne une «cartographie des camps d’étrangers», qu’il définit comme l’ensemble des centres d’hébergement et de transit qui accueillent les migrants demandant l’asile en sol européen et au-delà. On y localise les différents centres et pour chacun d’eux, on recense également la capacité d’accueil ainsi que la durée maximale d’enfermement qu’une personne y a subie.

Plusieurs sources d’informations ont été compilées pour réaliser cette cartographie, notamment celles des ministères de l’Intérieur européens et d’Agences internationales tel le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR). Les usagers du portail sont d’ailleurs invités à partager toute information ou photographie relatives à ces endroits.

Depuis plus de dix ans, Migreurop recense et documente les lieux, formes et conditions de l’enfermement des étrangers. L’organisme prétend que ces formes de détentions administratives violent les droits fondamentaux des personnes migrantes, les obligeant à séjourner dans ces centres sous surveillance et sans possibilité d’en sortir avant la fin des procédures d’immigration, qui peuvent s’étendre sur plus d’un an. Il milite également pour un accès inconditionnel de la société civile et des journalistes aux centres de détention d’étrangers afin de mettre fin à l’opacité qui règne selon eux autour de ces lieux.

Pour consulter la carte collaborative Close the camps: cartographie des camps d’étrangers

 

Close the camps - cartographie des camps d'étrangersSource: Closethecamps.org