Amnesty International publie des images satellites de la zone des villages de Baga et Doron Baga, au Nigeria, prises avant et après les massacres commis dans la région par la secte Boko Haram. Ces images prouvent l’ampleur de destructions commises par les jihadistes les 3 et 7 janvier derniers. Près de 3 700 structures – maisons, bâtiments et concessions – ont été détruites. Selon l’ONG, les islamistes auraient tué plusieurs centaines, peut-être deux mille personnes, dans une quinzaine de villages de cette région nord de l’Etat de Borno. Tandis que les autorités évoquent un bilan de 150 morts.

Les images satellites haute-résolution s’avèrent de plus en plus indispensable, à la fois pour recueillir des informations, mais aussi dans l’optique de poursuite des auteurs de ces massacres. L’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty international a déjà recouru à cette technique au Soudan du Sud et en République centrafricaine. Dans les zones de conflit difficilement accessibles, les images satellites sont un outil précieux.

Pointer les satellites sur les auteurs de crimes, c’est aussi permettre un jour à la justice de faire son travail. La Cour pénale internationale qui a ouvert une enquête préliminaire sur les crimes commis par Boko Haram pourrait très bien verser ces pièces au dossier. « Tous les documents que nous pouvons rassembler sont autant de faisceaux de preuves qui peuvent permettre d’aider le travail de la Cour pénale internationale et c’est pour cela que les images satellites sont importantes. Elles montrent comment, entre un moment donné et un autre moment donné, une évolution a eu lieu sur le terrain et une évolution sanglante », précise Aymeric Elluin, chargé de campagne à Amnesty.

Cependant, pour Amnesty International, le premier effet de ces données satellites est bel et bien d’alerter l’opinion publique et de pousser les dirigeants à agir.

Parmi les informations accessibles via le lien suivant, un lien pour télécharger les images satellites en haute définition ainsi qu’un rapport détaillé sur ces événements produit par Amnesty International disponible au format pdf. À noter que le contenu de ce rapport est très pénible à parcourir, car contenant en particulier des photos des atrocités commises sur les populations locales.

http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Crises-et-conflits-armes/Actualites/Images-satellites-ampleur-de-attaque-de-Boko-Haram-13894?prehome=0

 Image satellite du village de Baga, Nigéria

Image satellite du village de Baga, Nigéria