Il y a quelques temps, des macaques du territoire d’outre-mer britannique de Gibraltar – à l’extrême Sud de l’Espagne – terrorisaient ses habitants. C’était avant qu’on munisse certains d’entre eux de colliers GPS.

Cette population de singes, la seule à vivre en liberté de tout le territoire européen, compte près de 200 individus. Cependant, certains d’entre eux ont commencé à se montrer plus téméraires que leurs congénères et quittaient fréquemment la réserve naturelle les abritant pour s’aventurer en ville afin d’y trouver de la nourriture. Les manœuvres de certains citadins tentant de protéger leurs jardins les rendaient parfois agressifs, effrayant au passage la communauté.

Des scientifiques ont eu l’idée d’attacher à certains d’entre eux un collier GPS afin de suivre leurs déplacements. Ils eurent tôt fait d’identifier une trentaine d’individus, considérés comme les plus agitateurs du groupe, ont procédé à leur capture et les ont gracieusement offerts à un parc zoologique écossais.

Nul ne sait pour l’instant si les macaques réussiront à terroriser les visiteurs du zoo, ou s’ils seront condamnés à se terroriser entre eux…

 

Les macaques de Gibraltar suivis au GPSSource de l’image: David Wingate, Shutterstock
Source de l’article: Digital Trends