Le Centre allemand pour l’aéronautique et l’aérospatiale (DLR) met présentement au point une méthode de cartographie basée sur l’utilisation d’un motoplaneur, qui se veut plus économe que l’imagerie satellitaire et aussi précise que les relevés aéroportés. Et la zone d’étude retenue pour mettre à l’épreuve cette technologie est nulle autre que la chaîne de montagnes de l’Himalaya.

Un motoplaneur est un avion à ailes fixes capable de voler avec ou sans la contribution d’un moteur. Le DLR a installé un ensemble de caméras Macs sous l’un de ces appareils, lui permettant de capter des images à une résolution spatiale de 20 cm et ce, sous différents angles. Le principe de stéréoscopie fut ensuite utilisé pour restituer en 3D le relief des scènes captées par l’appareil.

Il se trouve que le motoplaneur est bien adapté aux environnements montagneux, où les courants d’air ascendant permettant le vol sans assistance de moteur sont nombreux.

Intrigués? Visionnez DLR camera flies over Himalayas for first time.

 

Cartographie de l'Himalaya à l'aide d'un motoplaneurCartographie de l’Himalaya à l’aide d’un motoplaneur
Source: DLR