Les chercheurs d’une équipe internationale, issus notamment de plusieurs laboratoires français, ont utilisé les données d’une demi-douzaine de campagnes océanographiques françaises, allemandes et espagnoles pour compléter, à une résolution latérale de 60 m, la cartographie bathymétrique de la mer Ionienne où se heurtent les plaques tectoniques africaine et eurasiatique. Cette nouvelle cartographie, qui présente une vision à une résolution inédite des processus tectoniques et des processus d’érosion et de sédimentation qui ont façonné les pentes continentales du sud de l’Italie et les grands fonds de la Méditerranée, révèle des réseaux de failles actives qui découpent le fond de la mer.

Rappelons que la cartographie bathymétrique par sondeur acoustique multifaisceaux est un des outils les plus puissants des géophysiciens marins pour explorer la partie immergée de notre planète et comprendre la formation du plancher océanique et sa déformation récente suite à l’activité tectonique. La morphologie des fonds océaniques conserve en effet, durant de longues périodes de temps puisqu’il y a très peu d’érosion (à la différence de la surface émergée de la Terre), les traces des processus qui s’y sont produits. En outre, la combinaison de ces données à des profils sismiques multitraces permet d’obtenir une vision 3-D du substratum de la mer.

 

Bathymétrie de la mer Ionienne 2011-2015Compilation bathymétrique de la mer Ionienne réalisée à l’aide des données
des campagnes océanographiques 2011 – 2015 et des données bathymétriques existantes.
Le relief à terre provient des données NASA SRTM.

Source: Actualités du CNRS-INSU