Affiches thématiques

Le Québec vu de l’espace au travers de différents capteurs satellites
2015-11-20 | GISday 2015 | Trois-Rivières

en savoir plus
Le Québec vu de l’espace au travers de différents capteurs satellites

Le 18 novembre 2015, nous avons fêté le GIS Day. Lancé par Jack Dangermond (Directeur et fondateur d’Esri) en 1999, ce rendez-vous annuel dépasse depuis longtemps la sphère des utilisateurs Esri et représente une belle occasion pour les usagers de la géomatique, au sens très inclusif, de mettre en valeur cette discipline aux multiples facettes. Néogis a choisi de célébrer l’événement sous l’angle d’une série de 5 posters cartographiques (1 par jour durant la semaine du GISday) illustrant de manière inusitée des phénomènes spatiaux, humains et physiques à l’échelle du territoire québécois. Pour clore cette semaine, Néogis vous propose une mosaïque de territoires grandioses du Québec vus de l’espace au travers de différents capteurs satellites. Pour télécharger une version allégée de l’affiche (4.23 Mo) : 20151118_GISDay_Satellites_72dpi.jpg Pour télécharger l’affiche en pleine résolution (68.2 Mo) : 20151118_GISDay_Satellites_300dpi.pdf

L’orientation du réseau routier comme outil d’analyse de l’aménagement du territoire
2015-11-19 | GISday 2015 | Trois-Rivières

en savoir plus
L’orientation du réseau routier comme outil d’analyse de l’aménagement du territoire

Le 18 novembre 2015, nous fêtons le GIS Day. Lancé par Jack Dangermond (Directeur et fondateur d’Esri) en 1999, ce rendez-vous annuel dépasse depuis longtemps la sphère des utilisateurs Esri et représente une belle occasion pour les usagers de la géomatique, au sens très inclusif, de mettre en valeur cette discipline aux multiples facettes. Néogis a choisi de célébrer l’événement sous l’angle d’une série de 5 posters cartographiques (1 par jour durant la semaine du GISday) illustrant de manière inusitée des phénomènes spatiaux, humains et physiques à l’échelle du territoire québécois. Ce jeudi, Néogis vous propose une carte illustrant l’orientation du réseau routier comme outil d’analyse de l’aménagement du territoire. Les cartes ci-jointes illustrent le réseau routier de différentes localités québécoises, représenté selon la cardinalité des différents tronçons. C’est donc dire que les tronçons d’une même couleur sont dans le même axe cardinal, à savoir Nord, Sud, Est, Ouest ou tout autre azimut intermédiaire. Bien que visuellement esthétique, cet effort de datavisualisation permet de décrire en un coup d’oeil l’influence qu’ont subi ces municipalités en regard à l’aménagement de leur territoire. On y note en outre:

  • Que la région de Bécancour est largement influencée par une organisation territoriale issue du régime seigneurial de la Nouvelle-France. Le rang était un mode de division des terres rurales issu du régime français. Ils étaient positionnés le long des cours d’eau, qui étaient les seules voies de communication de l’époque. Les concessions étaient en forme de rectangle très allongé et étaient placées perpendiculairement par rapport au cours d’eau. Conséquemment, le réseau routier qui découle de cette organisation territoriale se caractérise typiquement par la présence d’un chemin de front, ou chemin du Roy, qui passe sur le devant des terres agricoles, le long de la rivière et par un réseau de chemins de montée qui longent les parcelles agricoles sur leur longueur et relient le chemin de front. Des chemins secondaires, parallèles au chemin de front, relient les chemins de montée entre chaque grand rang de concessions.
  • Que Gatineau et Ottawa ont un type d’organisation de la ville typique, qualifié de plan hippodamien, en damier ou encore orthogonal. Ce type d’organisation de la ville est caractérisé par un réseau de rues rectilignes qui se croisent à angle droit, créant des îlots de formes carrée ou rectangulaire. Le plan hippodamien est typique des villes fondées sous l’influence des Européens à l’époque de la colonisation.
  • Que l’orientation générale du réseau routier de La Tuque est largement influencée par la rivière Saint-Maurice et les contraintes du relief avoisinant. La Tuque, comme tant de villes et villages du Québec a un destin étroitement lié à sa rivière. De l’époque où les trappeurs et traiteurs de la Nouvelle-France sillonnant la rivière Saint-Maurice trouvaient repère à La Tuque, jusqu’à la période faste de l’exploitation forestière qui transforma le repère en village et le village en ville, c’est l’organisation de La Tuque dans son ensemble qui est tournée vers la rivière.
  • Que le réseau routier traduit parfois l’empreinte d’Hommes qui ont façonné leur territoire comme à Ville Mont-Royal. Entrepris en 1910 sous la gouverne de Sir William Mackenzie et Sir Donald Mann, propriétaires de la Canadian Northern Railway, ainsi que de l’ingénieur en chef de la compagnie ferroviaire, M. Henry K. Wicksteed, le projet résidentiel de la Ville de Mont-Royal s’inspirait de celui de Washington, D.C., ses deux boulevards se croisant en diagonale dans un espace vert central. À ce jour, les aménagements urbains exceptionnels de Mont-Royal respectent toujours en essence les plans originaux dressés par l’architecte paysagiste Frederick Gage Todd.
  • Enfin, que dans la région de Senneterre, les chemins forestiers n’obéissent à aucune loi ni aucun concept urbanistique. Cependant, ceux-ci suivent une logique économique déterministe fondée sur l’accès à la ressource, le déplacement des travailleurs forestiers et le transport des bois récoltés. De nos jours, et au-delà de leur vocation première, ces chemins offrent un accès facilité à la forêt pour de nombreux usagers (pompiers, chasseurs, pêcheurs, cueilleurs, usagers du récréo-tourisme, etc.).
L’idée originale est de Stephen Von Worley qui a réalisé cet exercice en 2014 pour une dizaine de métropoles mondiales, dont Paris, New York et Tokyo. Les données utilisées proviennent des fichiers du réseau routier de Statistique Canada (2015), disponibles en ligne et gratuitement. Pour télécharger une version allégée de l’affiche (0.57 Mo) : 20151118_GISDay_Azimuth_72dpi.png Pour télécharger l’affiche en pleine résolution (39.4 Mo) : 20151118_GISDay_Azimuth_300dpi.pdf

Le réseau hydrographique du Sud du Québec
2015-11-18 | GISday 2015 | Trois-Rivières

en savoir plus
Le réseau hydrographique du Sud du Québec

Le 18 novembre 2015, nous fêtons le GIS Day. Lancé par Jack Dangermond (Directeur et fondateur d’Esri) en 1999, ce rendez-vous annuel dépasse depuis longtemps la sphère des utilisateurs Esri et représente une belle occasion pour les usagers de la géomatique, au sens très inclusif, de mettre en valeur cette discipline aux multiples facettes. Néogis a choisi de célébrer l’événement sous l’angle d’une série de 5 posters cartographiques (1 par jour durant la semaine du GISday) illustrant de manière inusitée des phénomènes spatiaux, humains et physiques à l’échelle du territoire québécois. Ce mercredi, Néogis vous propose une carte illustrant l’organisation hiérarchique du réseau hydrographique du Sud du Québec à l’aide de l’ordre de Strahler. Cette méthode de classification a été élaborée en 1952 par Arthur Newell Strahler, professeur en sciences de la Terre à l’Université Columbia de New York. Elle permet de calculer l’importance d’un cours d’eau en se basant sur le niveau de ramification de ses affluents, en amont de son bassin versant. Selon cette méthode, la confluence de deux cours d’eau d’ordre équivalent engendre un cours d’eau d’ordre supérieur.En définitive, plus le niveau d’ordre de Strahler est élevé, plus le cours d’eau qui y est associé est important. L’ordre de Strahler des cours d’eau du sud du Québec varie entre 0 et 6. À titre comparatif, l’ordre de Strahler du fleuve Saint-Laurent est de 8. Toujours selon cette même hiérarchie, les cours d’eau les plus importants au monde seraient le Mississippi, le Nil et l’Amazone, dont les ordres de Strahler sont respectivement de 10, 10 et 12. Les données utilisées sont issues du Réseau hydrographique national (RHN), jeu de données géomatiques téléchargeables gratuitement sur le site web du ministère des Ressources naturelles du Canada. Pour télécharger une version allégée de l’affiche (1.47 Mo) : 20151118_GISDay_Strahler_72dpi.png Pour télécharger l’affiche en pleine résolution (9.94 Mo) : 20151118_GISDay_Strahler_300dpi.png

Cartogrammes (anamorphoses) des régions du Québec selon différentes thématiques
2015-11-17 | GISday 2015 | Trois-Rivières

en savoir plus
Cartogrammes (anamorphoses) des régions du Québec selon différentes thématiques

Le 18 novembre 2015, nous fêtons le GIS Day. Lancé par Jack Dangermond (Directeur et fondateur d’Esri) en 1999, ce rendez-vous annuel dépasse depuis longtemps la sphère des utilisateurs Esri et représente une belle occasion pour les usagers de la géomatique, au sens très inclusif, de mettre en valeur cette discipline aux multiples facettes. Néogis a choisi de célébrer l’événement sous l’angle d’une série de 5 posters cartographiques (1 par jour durant la semaine du GISday) illustrant de manière inusitée des phénomènes spatiaux, humains et physiques à l’échelle du territoire québécois. Ce mardi, Néogis vous propose une série de cartogrammes (anamorphoses) des régions du Québec selon différentes thématiques. Un cartogramme est une carte pour laquelle une variable thématique remplace la surface des territoires représentés. La géométrie de l’espace de la carte est déformée afin de se conformer aux informations relatives à la variable représentée. Il s’agit de l’une des anamorphoses (déformation d’image) employées en cartographie. Il existe principalement deux types de cartogrammes : Cartogrammes de surface et cartogrammes de distance. La méthode utilisée ici (méthode de Gastner-Newman) permet de produire un cartogramme de surface et consiste à diviser chaque valeur par la superficie de la surface originale pour obtenir une densité. Une densité moyenne sur l’ensemble du jeu de données est également calculée. L’anamorphose est une carte dans laquelle les superficies sont altérées, souvent de manière importante, parfois au point de ne plus reconnaître la forme des surfaces originales. Les nouvelles surfaces générées conserve les limites communes avec les surfaces voisines. Fabriquer un cartogramme (ou anamorphose) est en grande partie un travail esthétique car il nécessite de trouver une équilibre entre la précision de l’égalisation des densités et le degrés de distorsion introduit dans la carte. En somme, l’objectif inhérent à ce type de représentation est avant tout visuel. Il s’agit de mettre l’accent sur le « message » associé à la carte quitte à s’appuyer sur une distorsion de la réalité physique. Pour télécharger une version allégée de l’affiche (2.14 Mo) :20151118_GISDay_Cartogrammes_72dpi.jpg Pour télécharger l’affiche en pleine résolution (2.63 Mo) :20151118_GISDay_Cartogrammes_300dpi.pdf

Émission nocturne de lumière vers l’espace sur le territoire québécois
2015-11-16 | GISday 2015 | Trois-Rivières

en savoir plus
Émission nocturne de lumière vers l’espace sur le territoire québécois

Le 18 novembre 2015, nous fêtons le GIS Day. Lancé par Jack Dangermond (Directeur et fondateur d’Esri) en 1999, ce rendez-vous annuel dépasse depuis longtemps la sphère des utilisateurs Esri et représente une belle occasion pour les usagers de la géomatique, au sens très inclusif, de mettre en valeur cette discipline aux multiples facettes. Néogis a choisi de célébrer l’événement sous l’angle d’une série de 5 posters cartographiques (1 par jour durant la semaine du GISday) illustrant de manière inusitée des phénomènes spatiaux, humains et physiques à l’échelle du territoire québécois. Ce lundi, Néogis vous propose une scène issue d’une mosaïque d’images dans le domaine spectral de l’infrarouge provenant du satellite américain Suomi NPP. Le capteur VIIRS, un radiomètre de 22 canaux, et plus particulièrement la bande jour/nuit (DNB) ont été mis à profit. Les images utilisées ont été acquises entre les mois d’avril et d’octobre 2012. L’application d’un filtre basé sur la bande spectrale thermique M15 a permis un rendu exempt de couverture nuageuse sur tout le territoire. Notons cependant qu’aucun filtre supplémentaire n’a été appliqué au résultat présenté afin d’atténuer l’impact de potentiels feux ou aurores boréales, particulièrement visibles dans les hautes latitudes. Il en résulte cette image illustrant l’émission nocturne de lumière vers l’espace sur le territoire québécois. Pour télécharger une version allégée de l’affiche (2.75 Mo) : 20151118_GISDay_VIIRS_72dpi.jpg Pour télécharger l’affiche en pleine résolution (8.93 Mo) : 20151118_GISDay_VIIRS_300dpi.pdf

Conférences

La Route verte: défis en enjeux d’une cartographie de pointe
2016-10-19 | Géomatique 2016 | Montréal

en savoir plus
La Route verte: défis en enjeux d’une cartographie de pointe

Cette présentation de Marie-Lyne Bouthot de Néogis et de Frédéric Minelli de Vélo-Québec présente les motivations ayant mené à la mise en place de la nouvelle cartographie interactive de la Route verte, les fonctionnalités que celle-ci offre à ses usagers et les principaux défis liés au développement, dont l'optimisation des itinéraires et la mise en place d'outils d'outils de gestion en ligne de la carte interactive.

Présenté dans le cadre du colloque Géomatique 2016 de la section de Montréal de l’Association canadienne des sciences géomatiques (ACSG), à Montréal.

Lidar aéroporté au Québec, défis et opportunités dans un contexte de gestion territoriale
2015-06-04 | 21e édition de la journée INNOVATION en Géomatique du Centre canadien de cartographie et d'observation de la Terre | Sherbrooke

en savoir plus
Lidar aéroporté au Québec, défis et opportunités dans un contexte de gestion territoriale

Cette présentation a été élaborée dans le cadre de la journée Innovation en géomatique du Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre tenue à Sherbrooke le 4 juin 2015. L’auteur y propose une brève introduction à la technologie Lidar aéroportée suivie d’un état des lieux en termes d’accessibilité de ces données au Québec. Sont passés en revue plusieurs outils de traitement des données Lidar aéroportées ainsi que des exemples concrets (accent mis sur des projets développés au Québec) d’utilisation de ces données dans un contexte de gestion territoriale appliquée. La présentation aborde certains défis et perspectives telles qu’un projet R&D en cours dont l’objectif concerne le développement d’une boîte à outils « libre » à destination de la communauté des usagers des données Lidar aéroportées au Québec.

La géomatique au service de la gestion intégrée du territoire agricole
2014-11-13 | VisionGÉOMATIQUE 2014 | Gatineau

en savoir plus
La géomatique au service de la gestion intégrée du territoire agricole

La présente conférence propose une revue de plusieurs exemples probants et opérationnels où la géomatique représente un outil central d’information et d’aide à la décision pour les gestionnaires du territoire agricole québécois. Du suivi diachronique des espaces naturels (forêts, milieux humides, cours d’eau), en passant par la modélisation du relief agricole, la cartographie du réseau hydrographique, la modélisation et la cartographie de l’érosion hydrique des champs, ou encore la cartographie des friches agricoles, cette conférence met l’accent tant sur les données géospatiales disponibles que sur les outils et méthodes visant la mise en oeuvre d’actions concrètes associées à la gestion intégrée du territoire agricole.

Cette présentation, qui se veut avant tout informative, s’adresse aux usagers et professionnels de la géomatique qui oeuvrent dans de le domaine de la gestion territoriale. Plus particulièrement, celle-ci peut intéresser grandement les MRC qui ont à élaborer un Plan de développement de la zone agricole (PDZA).

Présenté dans le cadre du colloque Vision Géomatique 2014, à Gatineau.

Géomatique appliquée : revue des solutions novatrices mises en place en 2014
2014-11-12 | VisionGÉOMATIQUE 2014 | Gatineau

en savoir plus
Géomatique appliquée : revue des solutions novatrices mises en place en 2014

Grâce à sa démocratisation relativement récente, l’ensemble des décideurs et des gestionnaires dont les mandats sont supportés par la géomatique sont dorénavant en mesure d’en apprécier les possibilités et de reconnaître dans les applications réalisées à l’extérieur de leurs organisations des opportunités pouvant leur venir en aide dans leurs tâches quotidiennes. Cependant, maintenir une veille technologique sur les possibilités qu’offre un outil en constante évolution relève souvent de l’exploit pour tout gestionnaire aux multiples préoccupations.

Cette présentation tente de remédier à la situation en proposant une revue de l’essentiel des solutions et outils développés dans le domaine de la géomatique dans la dernière année. Les projets présentés, provenant des quatre coins de la planète, sont tantôt ambitieux, tantôt inusités, mais toujours novateurs en termes de représentation de l’information, d’originalité du concept initial et de la portée de la solution finale. Se concentrant sur les idées et applications, elle est adressée à tous les intervenants voulant parfaire leurs connaissances des applications récentes de la géomatique. Après tout, un regard sur la créativité de nos collègues autour du globe pourrait bien être un tremplin vers les innovations développées au sein de vos équipes de travail.

Présenté dans le cadre du colloque Vision Géomatique 2014, à Gatineau.

Élaboration d’un projet de cartographie collaborative sur le web
2014-11-12 | VisionGÉOMATIQUE 2014 | Gatineau

en savoir plus
Élaboration d’un projet de cartographie collaborative sur le web

À notre époque où le Web est roi, difficile de résister aux possibilités de communication que ce médium peut offrir, même en géomatique. Pour suivre la tendance et bénéficier de son caractère dynamique et instantané, de plus en plus d’organismes choisissent le Web comme vecteur de transmission de leurs informations géospatiales. Si la conception d’une plateforme de diffusion Web à sens unique (producteur vers destinataire) doit être précédée d’une période minutieuse de définition des besoins, la planification est d’autant plus importante pour les plateformes de cartographie collaborative, où le destinataire, spécialiste ou non, devient à son tour producteur de la donnée.

Que vous soyez un(e) géomaticien(ne) appelé(e) à mettre en oeuvre un projet de cartographie Web collaborative ou un organisme qui s’interroge sur la pertinence de mettre en place un tel service et qui désire s’informer des étapes pour y arriver, cette activité vous aidera à vous orienter dans la panoplie de questions à poser pour bien définir votre projet. Le tout sera accompagné d’exemples concrets, parmi lesquels vous trouverez sans doute des similarités avec vos propres besoins.

Présenté dans le cadre du colloque Vision Géomatique 2014, à Gatineau.

Le décideur face à la désinformation géographique
2013-10-03 | Géomatique 2013 | Montréal

en savoir plus
Le décideur face à la désinformation géographique

Cette présentation de Julien Belvisi de Néogis aborde la question de la qualité de l’information géographique dans les prises de décisions à connotation spatiale. Sous l'angle d'une démarche didactique, vulgarisée et illustrée de nombreux exemples concrets, l'auteur aborde d'une part les principaux biais inhérents à la manipulation de l'information géographique. Il dresse d’autre part un portrait des initiatives et des outils déployés par la communauté géomatique pour se prémunir des risques de la désinformation. Cette présentation, au-delà de sa dimension informative, a pour objectif de fournir aux personnes présentes des clés de lecture utiles ainsi que des références profitables et applicables dans leurs secteurs d'activités respectifs.

Présenté dans le cadre du colloque Géomatique 2013 de la section de Montréal de l’Association canadienne des sciences géomatiques (ACSG), à Montréal.

Fiches informatives

Découvrez notre nouveau système d’inventaire d’infrastructures et d’enquête mobile!
2017-01-01

en savoir plus
Découvrez notre nouveau système d’inventaire d’infrastructures et d’enquête mobile!

Au cours de l’année 2016, notre équipe a élaboré une toute nouvelle interface d’enquête mobile facilitant la réalisation de plusieurs travaux exécutés sur le terrain. Accédée via une tablette électronique mobile, elle permet notamment la prise d’inventaires sur le terrain elle rend possible l’inspection et le suivi de projets d’infrastructures et facilite les enquêtes socio-économiques et d’impact environnemental! Compatible avec tous les appareils mobiles fonctionnant sous Android, cette plateforme répond aux plus hauts standard d’efficacité, convivialité et de flexibilité dans la réalisation de ses tâches. Le système intègre en outre les exigences de la politique opérationnelle de la Banque mondiale et peut s’adapter au cadre particulier d’un pays, aussi bien qu’au contexte environnemental et  humain d'un projet particulier.  

Faites réaliser votre plan d’intervention de sécurité routière en milieu municipal (PISRMM) par notre équipe!
2016-11-17

en savoir plus
Faites réaliser votre plan d’intervention de sécurité routière en milieu municipal (PISRMM) par notre équipe!

Dès 2011, des responsables de Néogis ont collaboré avec la direction de la Montérégie-Ouest du ministère des Transports du Québec (MTQ) dans le cadre d'un projet-pilote qui a jeté les bases du programme des PISRMM que l'on connaît aujourd'hui. Pour un plan d'intervention de sécurité routière en milieu municipal (PISRMM) réalisé selon les règles et les normes dictées par le MTQ, fiez-vous à l'expérience de nos spécialistes! Notre équipe de chargés de projets est spécialisée en géographie des transports et compte plusieurs années d'expérience en gestion de projets de même envergure. Nos analyses thématiques et spatiales rigoureuses permettent de dresser un portrait détaillé du réseau routier de votre territoire et d'en identifier les principales problématiques de sécurité routière. Nous travaillons en étroite collaboration avec une équipe d'ingénieurs en sécurité routière qui émettent des recommandations précises et détaillées en lien avec les problématiques soulevées. Néogis solutions géomatiques est à votre service!  

Néogis au service des organisations publiques et parapubliques du Québec
2016-09-05

en savoir plus
Néogis au service des organisations publiques et parapubliques du Québec

La géomatique est un formidable outil lorsque vient le temps de dresser le portrait d’un territoire et de l’analyser. Elle met notamment de l’avant des techniques qui permettent d’acquérir plus aisément les informations, d’apporter de nouvelles perspectives d’analyses, de mettre en place une meilleure organisation du travail, et finalement d’améliorer l’efficacité des sorties sur le terrain. Depuis plusieurs années, notre équipe collabore avec les organisations publiques et parapubliques du Québec en développant des solutions inédites, probantes et néanmoins peu coûteuses permettant d’acquérir de l’information pour mieux connaître le territoire, de l’analyser pour mieux le comprendre, ainsi que d’augmenter l’efficacité et la polyvalence de leur équipe. Voyez par vous-mêmes nos réalisations des derniers mois!

GPS portatifs 2015 – Le Top 7 de nos spécialistes
2015-06-05

en savoir plus
GPS portatifs 2015 – Le Top 7 de nos spécialistes

Nous vous présentons GPS portatifs 2015, une revue des récepteurs GPS portatifs des plus grands fabricants qui ont été sélectionnés par nos spécialistes tantôt en raison de leur versatilité, tantôt en raison de leur offre de fonctionnalités uniques, et toujours en raison de l’intérêt de leur utilisation dans un contexte spécifique. Se limitant aux GPS portatifs d’une précision horizontale attendue de ± 3 mètres, cette revue recommande différents modèles basés sur leur utilisation dans le cadre de missions de géolocalisation simples, d’activités de plein air ou encore d’inventaires sur le terrain. Tous sont néanmoins dotés d’une boussole électronique à trois axes et d’un altimètre barométrique, deux dispositifs permettant respectivement d’obtenir avec plus d’exactitude le cap et l’altitude de l’utilisateur. Bonne lecture!

La cartographie sur Internet pour la diffusion et la gestion de vos informations géospatiales
2015-01-01

en savoir plus
La cartographie sur Internet pour la diffusion et la gestion de vos informations géospatiales

L’accès et la diffusion d’informations géospatiales à jour est un des plus grands défis de la géomatique. C’est pourquoi plusieurs organisations choisissent de rendre disponibles - au public ou aux seuls membres de leur organisation - leurs données géomatiques au sein d’un outil cartographique accessible sur Internet. Parmi les avantages du Web, notons la possibilité de coordonner sur un même support une multitude d’informations à différentes échelles d’affichage, la personnalisation des cartes et des données à afficher par l’utilisateur, et la représentation plus aisée des données grâce à la latitude qu’offrent les options de zooms et de déplacements de ces modes de cartographies. Le Web permet également un accès instantané à une récente mise à jour, minimisant les intermédiaires et les outils pour la consulter rapidement. Ces outils sont compatibles avec les plateformes mobiles et deviennent vite incontournables lors de sorties sur le terrain. Et ce n’est qu’un début! Découvrez dans la fiche ci-contre les autres avantages que procure la géomatique sur le Web!

La géomatique au service des élus et des gestionnaires municipaux
2014-08-20

en savoir plus
La géomatique au service des élus et des gestionnaires municipaux

À l’heure actuelle, un nombre conséquent de municipalités, en particulier petites et moyennes sont peu ou pas équipées au niveau géomatique. D’autres le sont tout en étant confrontées à de nouvelles problématiques technologiques ou à de nouveaux enjeux territoriaux sans que les solutions déjà en place ne soient adaptées. Leur point commun : des contraintes budgétaires structurelles. Forte d’une expérience professionnelle acquise en région, et consciente de la difficile adéquation entre besoins municipaux et réalités budgétaires, notre équipe s'affaire à offrir ses compétences au profit des élus et gestionnaires territoriaux tant au niveau local, régional que provincial. Voyez quelques-uns des volets de notre offre de service à destination des organisations municipales dans la fiche ci-jointe.

La géomatique au service des organismes de bassins versants du Québec
2014-05-30

en savoir plus

bathymétrieLe gouvernement du Québec met à la disposition des organismes de bassins versants (OBV) de nombreuses bases de données géospatiales qui, si elles sont adéquatement utilisées, structurées et mises en valeur, permettent d’alléger significativement la charge de travail quotidienne d’une équipe. Conscient de la grande quantité d’information géographique avec laquelle vous devez traiter comme de votre réalité budgétaire, Néogis a développé des solutions inédites, probantes et néanmoins peu coûteuses vous permettant d’acquérir de l’information pour mieux connaître votre territoire, de l’analyser pour mieux le comprendre, d’augmenter l’efficacité de votre travail et finalement d’accroître la polyvalence de votre équipe.